Le Mariage Musulman ? Explications

De nos jours, les jeunes musulmans sont partagés entre émancipation à l’occidentale et conservatisme car les traditions sont des richesses à transmettre de génération en génération.  Ainsi, le mariage reste sacré pour la plupart d’entre eux.
Revenons sur les caractéristiques principales du mariage musulman pour mieux discerner ses obligations et ses bienfaits.

Le mariage religieux est une obligation pour tout musulman

« Et de chaque chose nous avons crée un couple, peut-être vous rappelleriez-vous » (Sourate 51- verset 49 du Coran).  C’est pourquoi le Prophète a toujours encouragé les mariages au sein de la communauté.

Nombreux sont les bienfaits de cet engagement

  • Le mariage a pour bu Stwd Wedding Dresses t l’union et la complémentarité entre les deux époux pour affronter la vie avec ses épreuves et ses obstacles
  • C’est l’accomplissement de la moitié de la religion
  • Le mariage permet la stabilité, la sérénité des deux époux
  • Le mariage vise à procréer et perpétuer l’espèce humaine
  • Le mariage Moncler Outlet éloigne de l’illicite

Parmi les règles qui régissent le mariage musulman, le choix du conjoint doit être basé principalement sur des aspects religieux.

La personne doit avoir un bon comportement moral même si la beauté et la richesse sont considérés comme étant des critères d’une relative importance.  « La femme est demandée en mariage pour l’une des quatre raisons: sa richesse, sa noblesse, sa beauté et sa religiosité. Choisis la religion pour acquérir la félicité. » Parole rapportée du Prophète

Le musulman est en droit d’épouser Cheap Evening Dresses une chrétienne ou une juive.  En revanche, sont interdites les unions avec des polythéistes ou des athées.

Quant à la femme musulmane, elle est dans l’obligation d’épouser un musulman. En effet, la religion en islam, se transmet par le père.

La femme musulmane doit avoir un tuteur pour se marier

Le tuteur est l’homme musulman qui donne la femme à marier. On notera qu’un mahram (homme avec qui la femme ne peut se marier (père, frère, …)) ne peut pas être tuteur s’il n’est pas musulman.


Le rôle de la dot

La dot (mahr) est payée par le marcelohicho mari à la femme et non aux parents de la femme. Elle peut jouir de cette dot à sa guise, le mari n’a aucun droit sur cette dot même en cas de divorce.
C ’est un présent donné à la femme en témoignage de l’amour et de l’estime que lui porte son mari. La dot  représente aussi l’engagement du mari qui devra subvenir aux besoins financiers de son épouse (nafaqah).

D’après le Coran (sourate 4-verset 3): « Assignez librement à vos femmes leurs dots  et s’il leur plaît de vous en remettre une partie, jouissez-en commodément et à votre aise ».

Le bon comportement envers son conjoint

Le mari et la femme sont sur le même pied d’égalité, ils ont chacun des devoirs l’un envers l’autre.
La répartition des travaux entre homme et femme doit être juste. Le mari doit savoir assister sa femme dans les tâches contrairement à l’idée que se font bon nombre de personnes.

L’époux ne doit pas laisser sa femme dans le besoin et doit la respecter. Il est dans l’obligation de lui adresser de bonnes paroles et doit l’accompagner dans l’élévation de sa foi. Il a également le devoir de cohabitation, le devoir conjugal, le partage des nuits (en cas de polygamie, le maximum étant de quatre femmes), le devoir d’entretien (nafaka), doit s’abstentir de tous sévices, et doit maintenir les relations de l’épouse avec sa famille.
« Je vous recommande le bon comportement envers les femmes, le meilleur parmi vous est celui qui se conduit le mieux envers sa femme » parole rapportée du Prophète.

Quant à la femme, elle doit savoir obéir à son mari s’il est juste et s’occuper des affaires de la maison. Elle lui doit fidélité. Notons que la fidélité doit être mutuelle car l’adultère est un pêché reconnu pour l’homme et la femme.

La polygamie est-elle autorisée ?

La polygamie est un droit accordé à l’homme. Elle ne peut être appliquée qu’avec le consentement de l’épouse et si le mari est en mesure de tout donner équitablement à chaque femme (temps, affection, biens…) Ce droit est limité à quatre épouses.


Est-il permis de divorcer ?

L’islam permet aux époux de divorcer bien qu’il est précisé que parmi les choses permises par Dieu, le divorce est la plus détestée. Un homme ou une femme divorcés peuvent par la suite se remarier.

Le mari a la possibilité de répudier sa femme, ce qui rompt le mariage. Mais la femme a également selon les conditions, droit de demander le divorce.

Il existe également l’annulation du mariage, reconnue par l’islam en cas de non-consommation.


La période de viduité

La période de viduité, Idda, d’une femme varie en fonction de plusieurs critères. C’est la période durant laquelle la femme ne peut pas se remarier.
La période de viduité de la femme enceinte qu’elle soit due à la mort de son époux, à un divorce ou à autre chose prend fin dès qu’elle accouche.
Pour celle qui n’est pas enceinte et dont l’époux est décédé, la période de viduité est due à la mort de son époux : elle sera de quatre mois, dix jours avec leurs nuits.

voir aussi l’article : Le mariage musulman ne connait pas la crise !

Sources :
http://www.sajidine.com/
http://www.islamophile.org/
http://www.portail-religion.com/
Vous pouvez laisser un commentaire.

3 Réponse à “Le Mariage Musulman ? Explications”

  1. [...] « Le mariage musulman ? Explications » [...]

  2. [...] se demandent alors si les rencontres en vacances peuvent aboutir sur une relation sérieuse et un mariage musulman. Nombreuses sont les personnes qui s’orientent alors davantage vers les sites de rencontres [...]

  3. sophia dit :

    il est vrai que la femme musulmane peux se mari qu’avec un homme musulman, mais, si cette dernière se marie avec un homme chrétien qui est pieu et que elle conserve sa religion musulman et la pratique comme il se doit, peut-on dire dans ce cas de figure que c’est haram ?

Laisser un Commentaire